Le pissenlit en cuisine

 Je vous ai parlé de la cure de printemps avec la salade de pissenlit.
je poursuis ma cuisine et mes herbes.
Nous sommes le 25 avril, 25° dehors. Plein soleil. Magnifique journée  d'autant que je ne sais pas le temps annoncé pour demain. Je n'ai qu'une heure pour moi, mais les fleurs sont si belles !  je cueille vite les fleurs et en profite pour cueillir en même temps les boutons que je vais mettre au vinaigre de cidre et miel...
Je vis l'instant présent. je cueille et je cueille...

Demain je serai heureuse et satisfaite de cette décision intuitive. Les boutons sont tendres et doux comme de jeunes cœurs d’artichauts
Pissenlit à coté des tiges frisées de l'ail sauvage

          LE 26 avril, il pleuvra toute la journée et la température sera en chute.

Les fleurs sont cueillies pour faire 
de la confiture. 

Un plein saladier de fleurs, 1,1/2L d'eau bouillante. Je laisse infuser et le soleil étant chaud, je décide de  solariser l'infusion. En fait je n'ai pas le temps de m'en occuper, je dois partir...heureuse initiative ! je le saurai plus tard.

Infusion des fleurs



Fleurs infusées, je filtre, ajoute sucre de canne 1kg par litre et demi d'infusion, 2 jus d'orange et 1/4 de citron en zeste. Je laisse bouillir 10 minutes puis ajoute 4gr d'agar-agar pour 2L. Je laisse à nouveau bouillir  3 à 5 mn tout en remuant la confiture en permanence. Je mets en pots...





Si vous avez la possibilité de solariser votre infusion et qu’au-paravent vous aviez fait cette création sans "soleil" vous noterez la différence. 

Est-ce le soleil, est-ce la saison 2013 ? 
Tout le bonheur de la nature, rien n'est jamais pareil. 
Chaque création est une nouveauté, en utilisant le même chaudron, le même coup de main magique, les mêmes ingrédients pétillants... Chaque fois c'est une nouvelle rencontre ! 


Les fleurs sont là à portée de main, les boutons également. Je ne peux les laisser.
L'an passé j'avais fait mes premiers essais et des 4 bocaux, il ne reste rien ! 
Boutons de pissenlit ébouillantés


Je cueille, j'ébouillante, je refroidis, je mets à sécher sur un linge ou une feuille absorbante. Sur le feu, une demi dose de vinaigre de cidre, 1/2 dose d'eau, 1 c. à soupe de miel, des grains de coriandre mixés, 1 c à c de curcuma. je laisse bouillir 2 mn puis laisse infuser. 
 


Je mets au fond de mon bocal quelques grains entiers de coriandre, de poivre noir puis les boutons de pissenlit, je filtre ma préparation et verse sur les boutons. Je ferme le bocal. 
Au frais et à l'ombre 3 semaines et je partage. 
Comme dit Greg ! hummm ! goût d'artichaut.
Variante du fond du bocal : couche de feuilles de fenouil .

Je vous invite à cueillir les boutons en quantité et de les cuire à peine puis les mettre à la poêle avec un peu de beurre et un peu de miso cube au curry... Mummm !  Donnez-moi votre avis ! sourire
Parfait avec une purée de pomme de terre, un poisson de mer ou une volaille.  

Attention : je n'en n'ai pas encore parlé parce qu'il me semble évident et sage que nous ne pouvons passer du jour au lendemain à une cuisine Nature avec une grande part dans notre assiette de légumes verts du jardin ou du pré
Nos organes de digestion ont besoin d'apprivoisement. 
Aussi je vous donne le conseil d'être doux avec votre corps. 
Il en est comme de vos achats d'aliments de grandes cultures qui ne vont pas forcément convenir à vos organes, à vous différents et Uniques en soi.  
Reconnaissez-vous dans votre approche de ce corps qui est votre et vous.
La nature se déguste, elle ne se consomme pas.   
Tout excès de votre part et elle saura vite vous le faire savoir.
Elle est éducatrice, elle est votre mère. 

Autres pages à lire :