La rose trémière


La rose trémière 

  

La rose trémière
Alcea rosea
Belle, belle cette plante, colorée à souhait.
Elle pousse sans grande exigence et aime le soleil.


Elle résiste parfaitement à la sécheresse.
Sa hauteur peut atteindre 2 à 3 mètres.

J'ai récolté quelques graines dans le Sud- Ouest de la France et voilà que dans le nord elle offre avec autant de facilité ce spectacle coloré tout en résistant au grand froid hivernal...moins 20 ° l'hiver 2011.
Les jardins en sont agrémentés. Autant de couleurs et de longévité du fleurissement….un régal quotidien des yeux !

Son nom de rose n’a rien de la famille des rosacées - véritables roses - mais est apparentée aux mauves, à la guimauve et aux nombreux hibiscus.

Fleur de rose trémière
 Si je parle d'elle sur cette page, c'est qu'elle SE MANGE !
Oui, incroyable mais c'est réel et j'ai lu que ce n'est pas d’aujourd’hui.
Le saviez-vous ?

François Couplan nous dit dans son livre « Mangez vos soucis ;) :
« La plante est cultivée en Egypte. C’est de là que vient la recette de la fondue végétale pour ses feuilles généralement préparée là- bas à base de jeunes feuilles  de jute ou corette potagère (corchonus olitorius)-  C’est le plat national égyptien, La molokia –  …. »

Les jeunes feuilles, les fleurs et les boutons avant maturité se mangent crus ou cuits.
Les enfants peuvent déguster les pétales fleurs sans risque en se baladant dans le jardin.
Les couleurs si variées partent dans les salades, les boutons au vinaigre, les feuilles en légumes.

Vertus :
De la famille des malvacées son origine est incertaine.
La rose trémière porte de feuilles alternes, à long pétiole, ressemblant à de grandes feuilles de mauves, sa cousine riche en mucilages, émollientes et adoucissantes comme la mauve, la guimauve.

Ce sont surtout les fleurs de couleur grenat  qui ont des vertus médicinale et seront utilisées comme la mauve et la guimauve pour ses vertus adoucissante et pectorale – pour les angines et la toux -

Les pétales étaient jadis utilisés pour la teinture des vins et des tisanes.


Recette :
Crue : toutes les fleurs que vous voudrez, prendre les pétales et mélanger abondamment dans vos salades.
Cuit : Faire revenir un oignon doux dans un peu d'huile d'olive, découper finement les feuilles. Sel et poivre. Si votre gorge est sensible, il est possible que "ça gratte un peu" ce qui explique que dans un livre je trouve l'information que cette plante cuisinée en Égypte est  servie en fondue mélangée de graines de coriandre écrasées et le tout passer au mixer.

Autres pages à visiter : Partage pour 2013 - Première rencontre - L'ortie


  


Recette : Faire revenir un oignon doux dans un peu d'huile d'olive, découper finement les feuilles. Sel et poivre. Si votre gorge est sensible, il est possible que "ça gratte un peu" ce qui explique que dans un livre je trouve l'information que cette plante cuisinée en Égypte est  servie en fondue mélangée de graines de coriandre écrasées et le tout passer au mixer.


2 commentaires:

  1. Bonjour,
    Je ne savais pas que toute de cette rose était comestible. Par contre, les feuilles sont très sensibles à l'oidium = immangeable comment faire car on ne peut pas traiter les feuilles si on veut pouvoir les manger ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour
      En effet la rose trémière se mange entière et comme je le dis dans le texte ci-dessus -
      La rose trémière se mange AVANT maturité -
      Donc en plante naissante -
      les feuilles seraient très désagréables en bouche si vous les cueilliez à maturité... (sourire )
      " ça gratte fortement la gorge"
      Bien que écrit sur d'autres textes par d'autres auteurs, j'en ai fait l'expérience - comment savoir soi-même ? :)
      Les fleurs se mangent avant maturité et épanouies mais fraîches et les boutons se mangent juste au moment de leur formation avant que la graine ne soient formée.
      Il est évident que la plante ne se mange pas à maturité et qui plus est malade !
      Merci pour votre curiosité et question.

      Supprimer