Le cornouiller mâle

Cornouiller mâle - cornus mas

Il est dans mon jardin. Je le garde précieusement.

Il fut "exterminé" ces dernières années. Son bois particulièrement dur en a fait sa perte voici un temps.
Son histoire

Sur cette photo, le voici au tout début des beaux jours. L'hiver n'est pas terminé qu'il nourrit déjà les abeilles. Il est sans doute le premier à fleurir. janvier- février

Ses fruits les cornouilles mûrissent en août - septembre.
Je les  ramasse par terre.
Ils sont à parfaite maturité dans ce cas là.
Faites vite !  les oiseaux le savent aussi et ils se le disent. 

Cet arbre pousse à l'état sauvage en Europe du Sud et toute l'Europe centrale.  Le goût de ses fruits est acide et amer si la maturité n'est pas totale.
Dans l'Antiquité, on les appréciait déjà comme médicament ou fruit à confiture au même titre que les framboises ou les fraises des bois.
Je lis qu'ils contiennent jusqu'à 300mg de Vitamine C par 100g de pulpe.   

Les produits des cornouilles conservent une haute teneur en Vitamine C; les compotes et les confitures en contiennent entre 30 et 50 mg, teneur supérieure à celle des citrons. En plus de la Vitamine C les cornouilles renferment des sucres, de l'acide malique et tartrique, de la pectine, des tanins, de nombreuses matières minérales (calcium, et magnésium surtout...)  de la provitamine A et de la rutine. Le noyau contient jusqu'à 34% d'huile. La médecine populaire recommandait le noyau de cornouille en cas de maladie d'estomac et de diarrhée. 
Aujourd'hui encore, dans certains endroits, on continue à soigner la diarrhée des enfants avec le jus frais des fruits du  Cornouiller.
Autrefois on utilisait l'écorce de Cornouiller pour teindre en jaune les tissus fabriqués à la maison. 
Suite sur  Gründ "Plantes sauvages comestibles"

Recette -  On récolte les fruits mûrs mais fermes encore pour les utiliser frais ou séchés.
On peut préparer une tisane vitaminée, des jus, des vins, des sirops, des liqueurs, des confitures.
 Leur pulpe au miel est également excellente.
Pour ma part je mange les cornouilles ou cormes mûres à point fraîches, comme lorsque je rends visite à un cerisier, 
- en confitures et gelée
- dénoyautées, je fais sécher la pulpe et la sers moulue en épices sur des plats selon mon inspiration. La note acide relève le plat.

Recette de la gelée de cornouilles: 1 kg de fruit, 1 jus de citron, ajouter  1,1/2L de miel d'automne* - sourire -


J'ajoute ce miel d'automne à bien de mes fruits à gelée ou confiture qui nécessite un ajout de liquide. C'est ainsi que mes cornouilles bénéficient de cette décoction et non d'ajout d'eau.

Laisser cuire 1/2 h. Filtrer et presser légèrement les cornouilles à travers votre passoire fine.
Récoltez la quantité de jus et ajoutez 75 % de sucre de canne. Faire mijoter 10 mn.
Ajoutez 2 g d'agar-agar par litre de jus obtenu en tenant compte du sucre.
Laissez frémir encore 2 mn et mettre en pots.
Vous pouvez utiliser le fruit cuit de cornouille, non utilisés pour la gelée, pour les mettre après les avoir dénoyautés, dans une sauce au vin pour viande

- Cette année j'ai réalisé la gelée,
- L'an passé j'ai confectionné de la confiture. Je n'ai pas extrait la pulpe de la cornouille seulement le noyau.
- Au printemps de cette année, j'ai fait de la confiture de cornouilles séchées et réhydratées.
A l'automne  dernier j'avais mis dans le déshydrateur des cornouilles, puis en bocal hermétique.
 Mes cornouilles sentaient drôlement bon, un peu le pruneau... j'eus l'idée de les réhydrater 2 jours et j'ai procédé de la même façon que lorsqu'elles sont fraîches.

*Ma recette de miel d'automne :
Temps des pommes ! je les épluche pour de la compote et garde les épluchures, pépins compris.
Je les mets dans une casserole d'eau et fait mijoter à feu doux ... des heures... toutefois je coupe le feu lorsque le liquide est réduit de moitié.
J'utilise cette décoction pour en faire de la gelée d'automne - à laquelle j'ajoute du sucre de canne toujours à 1/4 de la quantité obtenue de jus.
Au dernier moment, la gelée en pot,  à l'aide de mon économe je mets  2 à 3 épluchures de poire de curé dans chaque pot. Je ferme mon couvercle. Et c'est fait.
La transparence de la gelée et  la chaleur du liquide versé donne une transparence à la lamelle de poire et ses petits points apparaissent joliment dans ce pot de miel d'automne...




Autres recettes :
Cornouilles ou cormes au sirop : Cormes fruit du cormier  et autres fruits dénommés cormes
Remplissez vos bocaux de fruits équeutés en tassant légèrement. Couvrez de sirop (500g de sucre ou miel pour 1/2 litre d'eau), fermez hermétiquement et stérilisez à l'eau bouillante 20 minutes.

Chutney de cornouilles :
Mettez 2kg de fruits frais dans une casserole, couvrez d'eau et cuisez 30 minutes à feu doux. Passez au moulin à légumes, réservez. Faites revenir 2 gros oignons puis, si besoin, ajoutez aux fruits un fond d'eau. Additionnez 1,5 cuillère à café de cannelle, de muscade et de gingembre en poudre. Mélangez.




Je mélange les fruits du Cornouiller aux airelles, myrtilles, sorbier... en compotes.
Bon pour accompagner des viandes.
Les fruits se préparent en saumure comme les olives -

Nouvelle recette - le 31 août 2014 
Cornouilles lacto-fermentées - 2014 
Les cornouilles mûrissent, il est temps d'aller cueillir les premières de l'année 

Recette  des cornouilles en saumure : 
Remplir les bocaux de cournouilles mûres mais encore fermes.
Ajoutez la saumure – 1 l d’eau pour 80 gr de gros sel 
Fermer le bocal et laissez reposer 2 mois environ à l’abri de la lumière - Vous pouvez consommer 

On peut ajouter dans le bocal du thym, clou de girofle, graines de coriandre, de cumin, de fenouil, laurier..


  lacto-fermentation.
J'attends 1 mois et   avant d'ouvrir et consommer 




Bouturage du cornouiller :  Clic
Quand bouturer le cornouiller ?
Bouturage de rameaux herbacés en mai.
Bouturage sur rameaux lignifiés en octobre.

et .la-vie-du-jardin.com

Inventez et partagez vos idées.