Pariétaire officinale



Elle est dans mon jardin... partout... elle pousse très bien et se sème parfaitement bien.
Je l'enlève ou je ne l'enlève pas de mon jardin ?
Elle pousse si vite et chaque année elle me présente de nouvelles pousses.
Pariétaire officinale - Pariétaria officinalis
Qui es-tu ?
Ça y est je connais son nom !
J'ai tellement de plantes comestibles dans ce petit espace que je reporte à plus tard la connaissance de ses vertus.
Oui, je mange avec intérêt, attention et vigilance.
Remplir mon estomac n'est pas l'essentiel.
Il devra être rempli avec du bon, du vrai et tant qu'à faire du rééquilibrant.
La nature est là pour m'accompagner, je l'écoute et elle me répond....HUM ! je n'entends pas toujours vite.
 


Chaque année je la regarde cette pariétaire, la photographie, la touche, une de ses feuille reste quelques fois accrochée à mon vêtement, un peu comme le gaillet qui est également comestible.
J'ai  arrachée quelques uns de ses pieds à certains endroits du jardin afin de lui donner des limites (ben quoi moi aussi je dois avoir des limites .... sourire) et j'ai vu ses racines originales.
Racines de la pariétaire officinale
je connaissais donc son nom, je la savais comestible. j'ai pris le temps d'attendre...
Cette année je suis prête à la manger cuisinée. (rire)
Mais comment ?  je l'ai mâchée crue en petite quantité plusieurs fois.
J'ai une idée de son goût se rapprochant d'une herbe crue ... mais le nom ne me vient pas...
Branche de pariétaire prête à fleurir

Je prends le temps de me souvenir.
Vous savez, si vous avez lu cette page de ce blog - première rencontre - que je prends le temps pour connaître la plante.
je ne heurte pas ni mon palais, ni mon corps.
La plante sera valorisée au mieux dans notre relation et de ce fait restera dans mes plats.

Pariétaire naissante au printemps ou se mêle une feuille d'ortie



Géographie de sa répartition...   les plantes font ce qu'elles veulent et en ce moment, le climat aidant, elles sont bien plus réparties qu'on ne le pense, d'autant que la pariétaire à un pollen "volant" 

les vertus :
Dans "l'encyclopédie des plantes médicinales aux éditions Larousse, voici ce que j'en lis : 
Pariétaire et sur la droite de la photo -
une feuille de gléchome faux-lierre (lierre terrestre)
Effets et usages médicaux ; La pariétaire est surtout utilisée comme plante diurétique et émolliente, capable d'empêcher la formation de calculs. En Europe, la phytothérapie reconnaît son action reconstituante sur les reins, dont elle améliore le fonctionnement. Elle est prescrite en cas  de néphrite, de pyélite, de colique néphrétiques (douleurs provoquées par des calculs rénaux), les cystites et œdèmes (rétention de liquide). On s'en sert aussi comme laxatif.
Attention : Ne pas utiliser en cas de rhume des foins et autres allergies.  voir autre site 


La moitié de la cueillette servira à la confection du plat, le reste sera séché pour tisane à partager

Elle vient de sécher quelques heures



Tisane : Faire infuser une poignée de feuilles par litre d'eau.
 Boire cette tisane dans la journée.
Sur cette photo, elle vient de sécher pour son utilisation dans l'année.
 Voir ce site  pour plus d'information.













Cuisine ; Je peux la cuisiner comme l'ortie, mais je ne vais pas me contenter de reproduire.
En salade quelques feuilles par-ci, par-là - elle me gratte la gorge plus que l'ortie -  même si cette dernière pique plus qu'elle ne gratte.
Un peu d'humour avec -   Mr Knock
Et si vous tentiez de savoir si pour vous ça vous grattouille ou ça vous piquouille !


 
N'oubliez pas la crème avant de servir ces petits flans
Une passoire de feuilles de pariétaire bien lavées. Les cuire dans peu d'eau légèrement salée- 5 mn. Égoutter, Il reste 250 g de feuilles environ. La feuille sèche, rugueuse de nature a besoin de beaucoup de sauce pour lui donner un ressenti agréable et moelleux en bouche.
Faire 75 cl  sauce blanche avec farine d'épeautre ou riz, ajouter  sel, œufs et répartir dans des ramequins. Cuire au four 30mn à 180°
*Servir avec un mélange de roquefort et crème fraîche végétale (j'ai mis du lait de coco... mummm cette matière grasse qui se trouve dans les boites métalliques de lait de coco) qui nappera les petits flans.




Certaines plantes sont puissamment guérisseuses. 
Sachez entendre les doses qui sont utiles à votre corps et à ceux  de votre famille.
N'ayant aucun problème de calculs et autres aux reins, je suis attentive à la prise alimentaire de cette plante. L'ortie, je peux en manger plusieurs fois par semaine alors que la pariétaire une fois tous les 15 jours sera suffisante, comme les plats avec l'égopode dont je n'ai pas encore parlé.