La tanaisie

La tanaisie   - tanacetum vulgare

Encore une plante dont je n'en ferai pas un plat - dans tous les sens du mot humour compris - 

Fortement odorante, j'ai utilisé cette plante - en guise d'apprivoisement... vous avez lu "première rencontre ou l'Ortie " je parle de ma façon d'approcher une plante. 
Jamais elle ne passera dans mon assiette parce que je l'ai lu, parce que je le sais... parce que .. et pourquoi ? parce que !  (rire)
Donc, cette plante a fait son entrée dans la maison en bouquets de fleurs séchées sur le toit de mon armoire. OUI ! Elle éloigne les insectes comme les mites... pas mal non, pour un produit naturel et décoratif !

Puis ses fleurs, l'an d'après, sont détachées de ses tiges principales et sont mises dans de jolis sachets transparents et mis DANS l'armoire. Notez qu'elle change  de niveau - de dehors, la voici dedans -

La suite fut sympa, elle ne passe pas dans mon assiette mais dans mon verre. J'en ai fait un alcool,  une liqueur. Ressemblant à la  Chartreuse au goût - j'ai fait des adeptes de la bonne dégustation avec étonnement.
En petite quantité cette douceur sera appréciée
Recette : Chartreuse de Tanaisie:
Une bouteille au grand goulot. Remplir de feuilles fraîches et tasser.  Verser de l'alcool de fruits à 60° et laisser infuser quelques mois. Filtrer, ajouter un sirop ou du sucre de canne bio à 20% de sa quantité obtenue. Repos si vous le pouvez, si l'impatience ne vous tenaille pas et dégustez pour de belles occasions de partage.

La suivante utilisation fut en tisane, le chat eu également sa dose qu'il but sans problème.

Je ne l'ai pas cuisiné, même pas en omelette... pas envie et vous ?

  Vertus : Je lis sur Larousse - encyclopédie des plantes -  La tanaisie est un puissant vermifuge   Parties utilisées : sommités fleuries L'huile essentielle favorise le flux menstruel. Mais, de nos jours, la tanaisie est délaissée en raison de sa toxicité. On la prescrit essentiellement pour éliminer les vers intestinaux, voire pour déclencher les règles. En usage externe, elle permet d'éliminer les parasites, les puces et les poux ; mais même en application, les préparations à base  de tanaisie présente des risques de toxicité.
François Couplan dans son livre - La cuisine est dans le pré écrit : 
La tanaisie, c'est avant tout une odeur. Un puissant arôme de camphre se dégage de ses feuilles et de ses sommités fleuries dès qu'on les froisse entre les doigts. Et lorsqu'on les goûte, une amertume intense vient s'y superposer.     Comment pourrait-on apprécier cette plante ? La réponse est : avec du doigté. Dans l'Angleterre élisabéthaine, au XIIe siècle, on parfumait les omelettes de feuilles de tanaisie. Je préfère généralement profiter de son odeur marquée, généralement en mélange avec la mélisse, de la menthe ou de la myrrhe odorante pour se préparer des crèmes, des flans et des boissons. Seule exception : le cake chocolat-tanaisie où il est souhaitable de se montrer généreux avec notre plante.....